Hawaï

Une maison martienne à Hawaï ?

Actualités
(Last Updated On: 14 novembre 2019)

C’est à 2 400 mètres d’altitude sur le volcan de Manua Loa à Hawaï que la maison martienne a été implantée.

Un paysage à l’image de la planète Mars

L’emplacement a été choisi pour ses grandes similitudes avec la planète Mars. La terre est peu fertile, voire rouge comme celle de sa planète jumelle et la région est sèche. Le lieu est donc idéal pour mettre en scène la vie que d’éventuels habitants pourraient adopter sur la planète. C’est la nouvelle mission que la NASA a choisi pour préparer la mission qu’elle s’apprête à lancer sur la planète rouge en 2030.

Une maison martienne rudimentaire, mais confortable

Ils sont en tout six scientifiques à vivre dans cette maison pendant huit longs mois. Pour que les occupants ne se sentent pas trop enfermés, la maison a été dotée de quelques points de confort pratique. Ainsi, elle prend la forme d’un dôme et est dotée de deux étages. Chaque scientifique aura sa propre chambre laquelle est équipée d’un lit, d’un bureau et d’un tabouret. La maison se compose également d’une cuisine, d’une salle de bain et d’une salle à manger.
Pour permettre aux occupants de résister pendant huit mois, la maison est également équipée d’une imprimante 3D et est alimentée en énergie par des panneaux solaires. Un réservoir d’hydrogène a été mis en place en cas de pénurie. Ce sont-là, les seuls points de luxe auxquels ces scientifiques auront droit pendant toute la durée de leur séjour.
Soulignons que les scientifiques ont intégrés leur nouvelle demeure depuis le mois d’octobre dernier.

Hawaï

Des sorties ponctuelles

Pendant les huit mois, les scientifiques ne pourront quitter la zone, mais des sorties ponctuelles seront toutefois possibles. Attention, là encore, il ne s’agit pas de sortie classique, mais tous les membres de l’équipage devront porter leur combinaison spatiale dès qu’ils quitteront leur bulle martienne. Pour rester en contact avec leurs proches et le monde extérieur, ces scientifiques n’auront droit qu’à 24 minutes de communication lorsque les réseaux ne leur poseront pas problème.

Un séjour pas de tout repos

Toute la durée de leur séjour, les occupants seront confrontés à différents problèmes qu’ils devront résoudre par leurs propres moyens à bord. Pannes, restriction d’eau courante, coupure de communication, incidents divers, … ils devront y faire face brillamment et calmement.
Il faut savoir que cette expérience lancée par la NASA a pour but de collecter des données concernant l’éventualité d’une vie humaine sur la planète rouge d’ici à l’année 2030. Une autre mission de ce genre sera lancée au mois d’août 2015, mais cette fois-ci, les occupants seront consignés pendant toute une année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *