Un avenir incertain pour le R32

Actualités
(Last Updated On: 4 octobre 2019)

Dans la série noire du fluide frigorigène, les hydrofluocarbures ou HTC sont sur la sellette du Parlement européen, après les chlorofluorocarbures et les hydrochlorofluorocarbures. Ou plus exactement les HTC qui présentent un impact important sur le réchauffement climatique, le R32. Une proposition de loi sur une révision de la réglementation du domaine F-Gas a obtenu l’aval du Parlement en juin 2013.

L’objet de cette proposition est l’interdiction des HFC à fort potentiel sur l’effet de serre contre des produits qui ont de meilleures considérations pour l’économie et l’énergie d’une façon plus sûre et véritablement efficace, selon la représentation des professionnels du froid et de la climatisation, Elise Kuntzelmann. Mais la décision finale n’a pas encore été prise. On attend encore la première lecture de la séance de cet automne qui verra les détails de la version amendée. Cela laisse supposer qu’aucune décision ne sera prise avant les élections du Parlement Européen de 2014.

Quelles sont les perspectives du HFC ?

Il semblerait que les décisions en faveur de cette révision prendront effet en 2015. Cela concerne essentiellement les HTC au GWP de plus de 2.150 qui risquent bien d’être interdits d’ici 2 ans. Rappelons que le GWP (Global Warning Potential) représente le niveau d’impact au réchauffement climatique. Toute la série se retrouve ainsi dans le collimateur, à savoir les R32, R125, R143a, R404a et le R707. Ces types de fluides frigorigènes ont fait leur entrée dans la climatisation et du froid en 2008 et 2009 en remplacement des HCFC se retrouvent soudainement condamnés, au grand malheur de l’ensemble des professionnels.
Ces derniers ne manquent pas de relever les difficultés liées à toutes ces incertitudes. Qu’en sera-t-il de leurs produits en cours de production et de tout le matériel nécessaire à leur maintenance ? Sachant que les investissements sur tous ces équipements s’étendent jusqu’à 30 ans. Qu’en est-il également des solutions de substitution en termes de dépenses et d’investissements. Les professionnels, et notamment l’European Partnership for Energy and the Environment (Epee) attirent l’attention des instances d’autorité à tenir compte des contraintes économiques du secteur, ne serait-ce que les millions d’emplois qui en sont générés, dont 200 000 directs.

Le HTC R32, qu’est-ce que c’est ?

Le difluorométhane est appelé plus communément le R32. C’est la composition majoritaire du fluide frigorigène R410a, un des éléments qui offrent le plus grand rendement en matière de froid et de climatisation. Depuis l’initiative de Daikin, l’entreprise japonaise dans la climatisation réversible, le R32 est utilisé comme réfrigérant pur. Une grande partie de sa composition, essentiellement des fréons, est dangereuse pour la couche d’ozone. Ce gaz est lourd et soluble dans l’eau, ce qui en fait un HTC à fort potentiel sur le réchauffement climatique, en plus de son niveau d’inflammabilité important. Heureusement, il n’est nullement explosif.
En termes d’avantages, le R32 assure une stabilité du circuit thermodynamique dans la climatisation et la pompe à chaleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *