Peinture salle de bain : Comment bien la choisir

Peinture salle de bain : Comment bien la choisir

Guide et conseils
(Last Updated On: 30 mars 2020)

Quand on veut relooker la salle de bain, on n’est pas obligé de tout abattre pour tout reconstruire. Il suffit parfois d’une nouvelle peinture pour la remettre comme neuve. Non seulement, cela vous permet de changer les tons de la pièce, mais vous aide aussi à renforcer la protection des murs. Oui, la peinture joue un double rôle, mais pour qu’elle se montre efficace, il est conseillé de bien la choisir.

Quel type de peinture pour la salle de bain ?

Les peintures anti-humidité bien sûr. On parle aussi de peinture spéciale pièce humide ou spéciale salle de bain. Ces dernières se composent d’additifs spéciaux qui les différencient des peintures classiques.

L’avantage avec ce type de produit c’est qu’il a une forte résistance à l’humidité, à la vapeur et à la condensation, trois facteurs réunis au sein de la salle de bain. Sous les effets de ces derniers, un mur recouvert de la mauvaise peinture peut s’écailler ou voir apparaître des taches de moisissures.

Pour éviter tout ceci, demandez le bon pot de peinture. Rassurez-vous, malgré sa spécificité, il en existe sous différentes couleurs donc vous pouvez très bien vous permettre d’autres tons à part le blanc.

S’agit-il de peinture acrylique ou glycéro ?

On trouve aussi bien des peintures anti-humidité à l’huile qu’à l’eau. La plupart des gens optent pour la version glycéro pensant que la finition brillante protège mieux les murs. Cela n’est pas faux, mais tenez quand même compte du fait que ce genre de peinture dégage plus d’odeur. Sa composition fait intervenir des produits chimiques pouvant dégager plus de composés organiques volatiles (COV) même lorsque la peinture est bien sèche. Elle est donc déconseillée dans 90 % des cas surtout si on a des personnes souffrant de problèmes respiratoires ou pulmonaires à la maison. Par ailleurs, il faut souligner que pour nettoyer les outils ayant servi à son application, vous devez utiliser du white spirit qui est plus polluant encore.

Par conséquent, il est recommandé de choisir des peintures acryliques. Le fait qu’elles soient à l’eau rend souvent hésitant et pourtant, elle n’a pas de forte odeur, le temps de séchage est rapide et le nettoyage des outils et même des surfaces atteints par erreur se fait aisément. De plus, puisqu’on se retrouve déjà dans la catégorie des peintures pour pièce humide, elle est conçue pour bien résister aux facteurs cités ci-dessus. Vous pourrez même la lessiver en cas de taches ou de saletés.

Une petite précision toutefois, si les murs sont déjà recouverts d’une peinture glycéro, vous n’aurez d’autre choix que de réutiliser une nouvelle peinture à l’huile.

Lire aussi : Comment choisir ses meubles de salle de bain ?

Quelle finition pour la peinture de la salle de bain ?

Peinture salle de bain : Comment bien la choisir

On distingue trois types de finition :

  • Satinée :

Cette finition est la plus appropriée pour les murs de la salle de bain. Evidemment, il ne faut pas oublier de préciser « spéciale pièce humide ». Lorsque ce genre de peinture sèche, la finition satinée crée en surface un film qui résiste très bien à la condensation. Vous pourrez donc lessiver les surfaces sans problème sans craindre de laisser des traces.

  • Brillante :

Cette finition est aussi très appréciée dans les salles de bain. Elle protège les murs contre l’humidité et peut être lessivée à souhait. Le seul bémol c’est que si vos murs ne sont pas bien lisses en surface, la peinture brillante va marquer davantage les imperfections.

  • Mate :

Cette finition est à proscrire dans les salles de bain. A l’application, elle masque efficacement les éventuelles traces sur les murs, mais si une fois sèche, on se met à lessiver la surface, l’éponge va laisser plus de traces encore. C’est une finition que l’on ne doit pas nettoyer à l’eau or, cela est inévitable dans la salle de bain avec les projections de gel douche, de shampoing ou autres produits que vous utilisez dans la pièce.

Dans une moindre mesure, la finition mate peut être utilisée mais seulement pour le plafond et à condition que vous optiez pour une peinture spéciale plafond de la salle de bain.

Doit-on choisir une peinture spécifique pour le plafond de la salle de bain ?

choisir une peinture spécifique pour le plafond de la salle de bain

Comme on vient de le souligner, la réponse est oui. Pourquoi ? Parce que lorsque vous prenez votre douche ou votre bain, toute la vapeur se trouvant dans la pièce va monter au plafond. Ce dernier est donc plus soumis à la condensation que les murs ou le sol.

Pour mieux le protéger, il faudra choisir une peinture anti-humidité spécialement conçue pour le plafond. Comme pour les murs, on en distingue deux types : les peintures glycéro et les peintures acryliques.

Pour le plafond, le glycéro s’avère très efficace puisqu’affiche une bonne résistance aux moisissures, à la chaleur, à l’humidité et aux éclaboussures. Elle peut aussi être lessivée, mais par contre, il y a toujours le problème d’odeur. Elle met également plus de temps pour sécher et le nettoyage des outils se fait au white spirit.

L’acrylique reste donc la meilleure option et en plus des avantages qu’offre le glycéro (finition brillante mise à part), elle est aussi inodore et les taches sur les outils passent à l’eau.

Pour bien appliquer la peinture du plafond, n’oubliez pas d’appliquer au préalable une sous-couche également spéciale pièce humide. Et pour tout le reste de la pièce, pensez au mouvement croisé pour appliquer la peinture. Cela évitera de laisser des traces de rouleaux ou de pinceaux.

De quoi a-t-on besoin pour entamer le chantier ?

Maintenant que vous avez choisi les bons pots, il ne vous reste plus qu’à enfiler une combinaison (facultative puisque vos vieux vêtements suffisent) et à mettre la main à la pâte. Le travail est assez simple et ne nécessite pas l’intervention d’un professionnel. Il vous faudra seulement vous munir des outils adaptés et vous pourrez y aller.

Parmi les outils indispensables, il vous faut :

  • un rouleau pour peindre les grandes surfaces
  • un pinceau rond pour peindre les angles
  • un bac muni d’une grille d’essorage pour verser la peinture et retirer l’excès sur le rouleau
  • un mélangeur pour bien mélanger et racles les éventuels dépôts au fond de la boîte
  • de l’adhésif de masquage pour les contours et autres traits que vous souhaiterez faire
  • un rouleau laqueur dans le cas où vous comptez aussi peindre le carrelage ou le  meuble de la salle de bain
  • une bâche de protection pour ne pas en mettre partout

Comment doit-on s’y prendre une fois les outils en place ?

Avant d’appliquer la peinture, il faut faire un état des murs.

  • En cas de moisissures :

Ainsi, si vous voyez des traces de moisissures, la première chose à faire c’est de déterminer leur cause. Parfois, il peut s’agir d’une fuite, d’une fissure … Il faut donc y remédier avant de repeindre la surface, car même si vous utilisez une peinture spéciale pièce humide, celle-ci ne pourra pas empêcher les moisissures de réapparaître à nouveau.

Lorsque vous aurez terminé les réparations, il faut nettoyer les murs. Utilisez, de préférence, un produit spécial murs tachés. Quand ce sera fait, appliquez une sous-couche pour pièce humide et enfin, une couche de peinture. Vous pourrez refaire une deuxième couche si la couleur n’est pas bien ressortie, mais une fois que la première sera sèche. On ne peut apprécier le ton final de la peinture que lorsqu’elle est sèche d’où l’intérêt de patienter.

  • En cas de cloques :

Lorsque les murs sont écaillés, il faut d’abord les poncer puis les lessivez. On attend que les surfaces sèchent puis on applique une sous-couche avant la couche de peinture.

  • En cas de mur en plaques de plâtre est tout neuf :

Il faudra d’abord appliquer une sous-couche pour placo ou une sous-couche universelle pour pièce humide. La peinture vient ensuite par-dessus.

  • En cas de mur déjà recouvert par une peinture acrylique :

Si vous souhaitez la repeindre avec une autre peinture acrylique, il faudra seulement lessiver la surface, attendre qu’elle sèche et la repeindre directement sans nul besoin de sous-couche.

  • En cas de mur recouvert de peinture glycéro à recouvrir d’une peinture acrylique :

En général, on doit couvrir du glycéro avec du glycéro. Toutefois, si vous souhaitez le recouvrir avec de l’acrylique, il faudra, au préalable, poncer la surface puis la lessiver. Appliquez ensuite la sous-couche spéciale pièce humide puis la peinture.

Avant de peindre n’importe quelle surface, il faut toujours la dépoussiérer et la nettoyer auparavant. On attendra aussi qu’elle soit sèche avant d’appliquer la sous-couche ou la couche de peinture.

Comment faire pour peindre le carrelage et les meubles de la salle de bain ?

Dans le cas où vous souhaitez aussi redonner un coup de jeune à votre carrelage de salle de bain, inutiles de les arracher, car un coup de peinture suffit.

Pour ces surfaces, il faut opter pour une peinture spécifique. Normalement, ces peintures ne nécessitent pas de sous-couche, mais vous devez faire une petite composition à domicile avant de les utiliser. En effet, les vendeurs vous fourniront une base et un additif qu’il faudra mélanger avant application.

Avant de mélanger le produit, préparer d’abord la surface à peindre. Cette tâche est assez délicate donc munissez-vous d’une paire de gants, de masque et de lunettes de protection. Pourquoi ? Parce que vous allez devoir manipuler de l’acétone ou de la lessive de soude. Commencez par gratter les carreaux avec du papier de verre fin. Nettoyez ensuite la surface avec l’acétone puis rincez abondamment. Cette étape vise à dégraisser le carrelage. Une fois que vous l’aurez bien rincé et séché, appliquez une première couche de peinture à l’aide d’un rouleau laqueur, puis une seconde.

Certains vendeurs peuvent vous proposer une autre option : la peinture à base de résine. La préparation de la surface est la même, mais le mode d’application du produit est différent. Avec ce genre de produit, vous devez d’abord appliquer la peinture colorée que vous avez choisie puis par-dessus cette couche, vous allez appliquer une fine couche de résine. Selon les cas, celle-ci peut donner une finition satinée, brillante ou mate.

Un dernier conseil : que ce soit pour les murs, pour les meubles, pour le plafond ou pour le carrelage, évitez les peintures premier prix. Elles sont souvent de mauvaise qualité et peu efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *